De désir de pollen

Tout juste sortie de l’hibernation.

Je puise une bouffée d’optimisme chaque jour avec Satish Kumar.

Je recommence à marcher au gré du vent.

Le nez au ciel, la tête devissée.

Telle une abeille,

De désir de pollen,

En désir de miel.

Je cherche les fleurs de Georgia O’Keeffe..

Mais où sont elles ?

Je croise la tout juste ébauchée fleur de châtaigner,

Des roses asséchées,

Des Géranium empotées,

Primevères et  pensées taillées au cordeau.

Je suis attirée soudain par une musique douce,

puis par les mousseux pétales translucides et délicats,

aux tons lumineux et vibrants d’un kimono de soie.

Le parfum sucré et poudré m’enivre déjà.

Plus je me rapproche du coeur,

Plus je me détends,

la chaleur se diffuse dans tout mon être,

ma peau s’halitueuse,

l’air se densifie comme au sauna,

Goutte à goutte

Mon corps se souvient.

2 réflexions sur « De désir de pollen »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s